Skippé par le duo Charlie Dalin-Yann Eliès, le monocoque à foils a coupé la ligne d'arrivée de la transatlantique à Salvador de Bahia (Brésil), après en 13 jours et 12 heures de course.
Voile : « Apivia » remporte la transat Jacques-Vabre en classe imoca

Après avoir « survolé » cette 14e édition de la transat Jacques-Vabre, assurément une des plus relevées et des plus passionnantes, le monocoque à foils Charal, qui menait la flotte avec plus de 100 milles (185 km) d’avance à quatre jours de l’arrivée, n’a pu s’extraire du pot au noir, cette zone de convergence intertropicale dans laquelle les vents débrayent. Là, ils furent en grève illimitée. Sans vent, les foils, plus grands que les ailes de l’Albatros de Charles Baudelaire, sont des « avirons » qu’il faut « traîner ».

L’avance du duo Beyou-Pratt a ainsi fondu au profit du duo Charlie Dalin-Yann Eliès à bord d’Apivia, monocoque également à foils qui, mis à l’eau en août, a creusé ces trois derniers jours un écart important (plus de 200 milles) pour couper la ligne à Salvador de Bahia dimanche 10 novembre à 1 h 23 (heure de Paris), après 13 jours, 12 heures et 8 minutes de course. Yann Eliès signe là sa troisième victoire dans cette épreuve. PRB et Charal, qui s’est enfin extrait de sa « prison » du pot au noir, complètent le podium.

Vendredi, dans un match à trois, qui n’est pas...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !