L’épidémie du coronarovirus 2019-nCoV est partie du marché Huanan, à Wuhan, qui pourrait être le lieu d’un passage de ce virus de l’animal à l’humain. De nombreux animaux sauvages y étaient en effet illégalement vendus.
Virus en Chine : l’étrange marché de Wuhan où l'épidémie a commencé

Il est aujourd’hui considéré comme l’épicentre du nouveau coronavirus. Le marché aux fruits de mer de Huanan, à Wuhan, est une sorte de ménagerie où cohabitaient d'étranges espèces. Comme son nom ne l'indique pas, le marché vendait bien d'autres espèces que des produits de la mer, à en croire une brochure publicitaire et une enquête d'un média chinois. Une particularité qui pourrait expliquer le passage d'un nouveau virus de l'animal sauvage à l'humain.

A lire aussi : Incubation, contamination, prévention : ce que l’on sait du nouveau virus 2019-nCoV

Rats, crocodiles, salamandres, serpents…

Le site a été fermé en décembre dernier, dès la découverte des premiers cas de maladie chez des commerçants du marché. Des ventes illégales d'animaux sauvages s'y déroulaient, a reconnu le 22 janvier le directeur du Centre national de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, sans pouvoir dire si du gibier était bien à l'origine de l'épidémie.

"Congelés et livrés à votre porte dès l'abattage", proclamait la brochure, qui offrait à la vente des animaux vivants aussi variés que des rats, des renards, des crocodiles, des louveteaux, des...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !