Les forces de l'ordre pensent que les groupes locaux délinquants ne pouvant pas s'adonner à leurs trafics habituels, en raison du confinement, cherchent à tout prix à créer "le buzz".
Violences urbaines à Strasbourg : les forces de l'ordre redoutent une propagation à d'autres quartiers sensibles de la ville, selon une note interne

Les forces de l'ordre craignent que les violences survenues depuis le début de la semaine à Strasbourg dans les quartiers de la Meinau et du Port du Rhin ne se propagent à d'autres quartiers sensibles de la ville, selon une note des renseignements territoriaux que franceinfo a pu consulter mercredi 22 avril.

Lundi 20 avril, dans la soirée, des poubelles et une voiture ont été incendiées, et des cocktails Molotov ont été lancés contre le mur d'une annexe de la mairie dans le quartier de la Meinau. Mais selon cette note des renseignements territoriaux, c'est le bureau de police situé à côté qui était visé. Mardi soir, de nouvelles violences ont éclaté dans ces quartiers. Selon les forces de l'ordre, ces incidents sont en lien avec l'accident du samedi 18 avril impliquant un motard et une voiture de police à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

Toujours selon cette note, "un risque de contagion aux autres quartiers sensibles strasbourgeois n'est pas à exclure". "La frange délinquante locale, frustrée de ne pas pouvoir se livrer à ses activités répréhensibles par le confinement, n'hésitera pas à profiter de toute occasion pour créer le 'buzz' à...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !