Suite à la multiplication des incidents dans les stades, Frédéric Thiriez a plaidé ce vendredi matin sur franceinfo pour une multiplication des interdictions de stades pour les supporters impliqués dans des violences. Mais l'ancien président de la Ligue du football professionnel exagère largement l'application de cette mesure chez nos voisins.
Violences dans les stades : y a-t-il six fois plus d'interdictions de stade en Allemagne qu'en France et vingt fois plus en Angleterre ?

"C'est l'axe principal de la prévention et c'est très efficace". Après la série de violences depuis le début du championnat de Ligue 1, l'ancien président de la Ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez a appelé sur franceinfo ce vendredi matin à multiplier les interdictions de stades pour les supporters auteurs d'actes de violences lors des matchs. La France aurait d'ailleurs pris beaucoup de retard sur ses voisins.

"Je vais vous donner un chiffre : en France, nous avons 500 interdits de stade, en gros. En Allemagne, ils sont 3 000. Et en Angleterre, tenez-vous bien : 10 000 !"

Frédéric Thiriez

à franceinfo

Actuellement 54 interdictions de stades en France

Il existe deux types d'interdictions de stade pour les supporters : la décision administrative et la décision judiciaire. La première est prise par le préfet en raison du "comportement d'ensemble à l'occasion de matchs", d'actes de violences ou d'appartenance à un groupe de supporters dissous ou suspendu. C'est la décision la plus courante en France. Le bannissement dure alors deux ans maximum et jusqu'à trois ans en cas de récidive. En ce qui concerne la décision judiciaire, elle vise plus...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >