COULISSES - Troisième viaduc le plus haut du monde, le viaduc de Millau est emprunté chaque jour par 30.000 véhicules durant l'été. Une fréquentation qui nécessite une surveillance minutieuse afin d'éviter toute détérioration du pont. TF1 a pu s'infiltrer dans ses entrailles.
VIDÉO - Le viaduc de Millau, une prouesse technologique sous haute surveillance

Ses dimensions sont gigantesques, son tablier est perché à plus de 240 mètres au-dessus du sol et s’étend sur 2,5 kilomètres, d’une falaise à l’autre. Le viaduc de Millau est le troisième viaduc le plus haut du monde et le pont à haubans le plus long du monde. Conçu pour résister au moins 120 ans, cette prouesse technologique est placée sous étroite surveillance. Exceptionnellement, TF1 a eu l’autorisation d’entrer dans ses coulisses.

Dans les entrailles du géant, François Vaillard, responsable maintenance, est un des quatre techniciens au chevet du viaduc. "Au niveau de la maintenance, on vient très régulièrement pour pouvoir, justement, vérifier les équipements de sécurité et autres, pour que tout fonctionne correctement" explique-t-il au micro de TF1, alors que le taux d’humidité dans le tablier (la partie horizontale) est minutieusement contrôlé, l’air étant plus sec à l’intérieur du viaduc. "A forte dose, la rouille sur l’acier peut créer (...)

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !