POLITIQUE - A l'annonce de la démission du gouvernement, toute activité ministérielle a aussitôt été interrompue. A l'Assemblée nationale, la séance a été suspendue.
VIDEO - Démission d'Edouard Philippe : ce moment où l'Assemblée nationale s'est arrêtée

C'est un de ces rares instants, dans la vie politique française, où tout s'arrête. Où le temps paraît suspendu. "Nous venons d'apprendre que le président de la République avait accepté la démission du gouvernement, présentée par le Premier ministre", a lancé, ce vendredi 3 juillet, Hugues Renson, vice-président de l'Assemblée nationale, au beau milieu de l'examen du troisième projet de budget rectifié dans l'hémicycle. De fait, la séance a été suspendue. En effet, d'un point de vue purement légal, la démission du locataire de Matignon empêche tous les ministres de siéger à la chambre basse. Et celle-ci ne peut donc, logiquement, plus effectuer ses travaux. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a remis ce vendredi la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron, qui l'a acceptée, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. Le maire du Havre, qui sera remplacé par Edouard Philippe, devra cependant assurer, avec les membres de ce futur ex-gouvernement (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !