INTERCEPTE - Les autorités judiciaires et policières françaises et néerlandaises ont annoncé, jeudi 2 juillet, le démantèlement d'un réseau mondial de communications cryptées, nommé EncroChat, utilisé quasi exclusivement par des organisations criminelles. Les investigations ont également fait ressortir des affaires de corruptions policières.
VIDÉO - Coup de filet : les gendarmes français infiltrent le réseau crypté préféré des bandits

Un sacré coup porté au monde du crime organisé. Une opération de grande envergure a permis le démantèlement d'un vaste réseau mondial de communications chiffrées, appelé EncroChat, utilisé à l’échelle internationale par des criminels de haut rang. Cette opération, menée conjointement par les autorités judiciaires françaises et néerlandaises, a permis l’arrestation de plus 800 personnes dans plusieurs pays européens. Elles sont soupçonnées d’être mêlées à des affaires de trafic de drogue, d’assassinats, d’enlèvements, de blanchiment d'argent ou encore d’extorsion de fonds, entre autres.

"C’est comme si nous étions à la table de discussions des criminels, en direct, c’est ce qui rend l’enquête unique", a résumé Janine van den Berg, cheffe de la police néerlandaise, ce jeudi lors d’une conférence de presse à La Haye (Pays-Bas), au siège d’Eurojust, l’organisme de coopération judiciaire (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !