ENTRETIEN - L'écrivain suisse Joël Dicker est de retour en librairies mercredi 27 mai avec "L'Énigme de la chambre 622", un roman policier qui se déroule en partie dans un palace de la station de ski de Verbier, chère à l'éditeur qui l'a découvert, le regretté Bernard de Fallois. Un hommage à travers la fiction dont il a confié les clés à LCI depuis le bureau où il écrit, à Genève.
VIDÉO - Après deux mois de confinement, Joël Dicker lève le voile sur "L’Énigme de la chambre 622"

C’est deux mois presque jour pour jour après sa date de sortie initiale que le nouveau roman de Joël Dicker arrive en librairies. L’épidémie de coronavirus est passée par là et l’écrivain suisse a patiemment attendu des jours plus propices pour lever le voile sur "L’Énigme de la chambre 622", successeur de "La Disparition de Stephanie Mailer", le roman francophone le plus lu de 2018. "Chez nous, le confinement était volontaire", nous raconte l’intéressé depuis son bureau genevois.

 "Les Suisses ont ce côté très responsable, très germanique qui fait que le Conseil fédéral, notre gouvernement, nous a demandé de rester chez nous sans l’imposer. Depuis le 11 mai les commerces ont rouvert, la vie a repris quasiment normalement avec quand même les masques, les gestes de sécurité, et une certaine distance entre les tables au restaurant."

 Coïncidence savoureuse, c’est en Suisse que Joël Dicker a choisi d’inscrire sa nouvelle intrigue, une (...)

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !