Alors que l'Organisation mondiale de la santé a ajouté Mu à sa liste des variants "à suivre", franceinfo s'est penché sur l'émergence de nouvelles souches du virus du Covid-19 ces derniers mois. Un phénomène qui questionne notre capacité à endiguer durablement la pandémie.
Variants du Sars-CoV-2 : d'Alpha à Mu, l'apparition récurrente de nouvelles souches est-elle inquiétante ?

Il se fait désormais appeler Mu. Le variant B.1.621, initialement détecté en Colombie en janvier dernier, a été classé "à suivre" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lundi 30 août. Alpha, Beta, Gamma, Delta... Depuis plusieurs mois, la liste des nouvelles souches du coronavirus ne cesse de s'allonger, suivant l'ordre des lettres de l'alphabet grec. "Et ça va continuer", prévient le virologue Etienne Decroly, directeur de recherche au CNRS à l'université Aix-Marseille.

Mais pourquoi de nouveaux variants font-ils régulièrement leur apparition et dans quelle mesure la multiplication de ces souches doit-elle nous inquiéter ? Afin d'y voir plus clair, il faut d'abord comprendre pourquoi le Sars-CoV-2 mute. Celui-ci, "comme tous les êtres vivants, se reproduit", explique à franceinfo le biologiste de l'évolution Samuel Alizon, directeur de recherche au CNRS.

Deux mutations par mois

Lorsqu'il pénètre dans une cellule humaine, le Sars-CoV-2 se réplique en recopiant son code génétique, un génome ARN composé de 30 000 "briques" appelées nucléotides. Au cours de ce processus, "il peut se glisser des erreurs de copie, qu'on appelle mutations", poursuit...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !