FOOTBALL – Le Ballon d'or 2019 a, sans surprise, été décerné à Lionel Messi une 6e fois lundi soir. Mais le détail de son classement a aussi révélé d'autres choses. Lecture alternative.
Van Dijk, Ronaldo, Mané... Ce que le classement du Ballon d’or 2019 ne dit pas

À chaque année son Ballon d’or et son sempiternel débat. Faut-il, au moment de décerner la plus prestigieuse récompense individuelle, synonyme de statut de meilleur footballeur du monde, privilégier la dimension collective, en tenant compte du palmarès de l’année venant de s’écouler, ou plutôt se focaliser sur les performances personnelles ? Longtemps, les journalistes votants ont fait le premier choix. Mais au tournant du XXIe siècle, la seconde option a nettement pris le dessus. Avec des mécontents dans tous les cas (les partisans de l’autre raisonnement).

L’édition 2019 n’a pas contesté cette tendance : Lionel Messi, avec un seul titre de champion d’Espagne à faire valoir collectivement, mais avec une feuille de statistiques proprement monstrueuse (30 buts et 9 passes décisives en 28 matchs de Liga, 8 buts et 5 passes décisives en 11 matchs de Ligue des champions), rafle la mise pour la 6e fois, tandis que les joueurs de Liverpool, malgré deux finales de Ligue des champions coup sur coup dont une remportée en mai (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !