Plus de rendez-vous que doses, des annulations et une impatience qui monte : dans plusieurs régions de France, le déploiement de la vaccination contre la Covid-19 connaît des heurts.Des..
Vaccination : polémique autour d'un "surbooking" de rendez-vous

Plus de rendez-vous que doses, des annulations et une impatience qui monte : dans plusieurs régions de France, le déploiement de la vaccination contre la Covid-19 connaît des heurts.

Des rendez-vous de vaccination contre la Covid-19 ont été déprogrammés dans plusieurs régions de France, parfois jusqu'en mars, faute d'un approvisionnement suffisant en doses, le gouvernement mettant pour sa part en cause un «surbooking» dans certains centres.

«Malgré une allocation supplémentaire de 15 600 doses obtenues cette semaine à la demande de l'ARS et de la préfecture de région, le nombre de doses disponibles» pour janvier «ne permet pas (...) d'honorer en même temps tous les rendez-vous», a ainsi expliqué jeudi à l'AFP l'Agence régionale de santé Hauts-de-France.

Sans approvisionnements supplémentaires, et pour «garantir l'injection de chaque deuxième dose», l'ARS, les préfectures et les établissements de santé dépositaires de stocks demandent donc aux centres de vaccination «d'anticiper une nécessaire régulation des rendez-vous». Conséquence : les centres ne pourront «plus ouvrir de plages supplémentaires pour les primo vaccinations jusqu'à nouvel ordre» et devront «reprogrammer une partie des rendez-vous déjà planifiés au cours des deux prochaines semaines» pour les primo vaccinations courant mars.

Récit :Le grand débarquement des vaccins

L'ARS a calculé que «cette reprogrammation pourrait concerner environ et en moyenne 37% des...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !