Un sondage commandé par plusieurs organisations, dont Médecins du monde, la Fédération Addiction et le Syndicat de la magistrature, montre que pour une majorité de la population, la politique répressive en vigueur depuis 50 ans est « inefficace ».
Une très forte majorité de Français interrogés favorables à « un débat sur la politique des drogues »

Une forte majorité de la population française pense que la politique de répression n’est pas « efficace pour lutter contre la consommation de drogues », et se dit favorable « à l’organisation d’un débat sur la politique des drogues », selon un sondage CSA, publié jeudi 21 janvier.

L’étude, réalisée mi-décembre sur un échantillon représentatif de 1 007 personnes, a été commandée par le Collectif pour une nouvelle politique des drogues (CNPD), qui regroupe 19 organisations parmi lesquelles Médecins du monde, ASUD (Auto-support des usagers de drogues), la Fédération Addiction, Police contre la prohibition ou le Syndicat de la magistrature.

Qu’ils travaillent sur le terrain avec les usagers, sur la réduction des risques ou dans les domaines de la police ou de la justice, les membres du CNPD partagent depuis des décennies ce même constat, répété pour l’occasion par Marie Debrus de Médecins du monde :

« La politique de répression, mise en place après la promulgation de la loi instaurant la pénalisation de l’usage de drogues en France, dite loi de 1970, est inefficace. Ni la consommation de stupéfiants, ni le...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !