POLICE - Le député Eric Ciotti a déposé une proposition de loi à l'Assemblée nationale visant à interdire toute diffusion d'images permettant d'identifier des membres des forces de l'ordre dans l'exercice de leurs fonctions. Une piste déjà étudiée Place Beauvau et au Sénat.
Une proposition de loi entend sanctionner la diffusion d'images de policiers

Objectif avancé : protéger les forces de l'ordre. Le député Les Républicains (LR) des Alpes-Maritimes Éric Ciotti souhaite sanctionner d'une amende de 15.000 euros maximale et un an de prison toutes personnes qui diffuseraient des images de policiers ou gendarmes sur lesquelles ces derniers seraient identifiables. Une proposition de loi déposée le 16 mai à l'Assemblée nationale et soutenue par 29 députés LR, dont Valérie Boyer ou Julien Aubert.  Lutter contre le "policier bashing" La texte, qui souhaite amender la loi de 1881 sur la liberté de la presse, prévoit de sanctionner toute "diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel que soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires, de policiers municipaux ou d’agents de douanes". 

Pour ses auteurs, la situation s'est dégradée à l'égard des forces de l'ordre. Ils entendent enrayer ce qu'ils appellent "policier bashing" et dénonce même les sites internet qui (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !