La théologienne de 73 ans souhaite donner de la visibilité aux femmes au sein de l'Église catholique en proposant sa candidature à la succession du cardinal Barbarin. 
Une femme candidate à l'archevêché de Lyon : "Ma candidature devrait libérer les femmes pour qu'elles osent dire : 'Pourquoi pas moi ?'", explique Anne Soupa

Anne Soupa, bibliste, écrivaine et présidente du Comité de la jupe, se présente à la succession du cardinal Barbarin à l'archevêché de Lyon et est de ce fait la première femme à se proposer pour devenir archevêque dans l'histoire de la religion catholique en France. Elle explique lundi 26 mai sur franceinfo que sa candidature "devrait libérer les femmes pour qu'elles osent dire : 'Pourquoi pas moi ?'" et essayer de franchir "le plafond de verre", alors qu'elles sont "très bridées" dans l'Église actuellement.

franceinfo. C'est le pape qui choisit le nom du prochain archevêque de Lyon. Aucune femme n'a jamais été à ce poste dans l'Église catholique. Pensez-vous avoir une chance ?

Anne Soupa. C'est une candidature très sérieuse. J'ai beaucoup réfléchi, j'ai vécu à Lyon, j'ai une vision pour Lyon. Ce n'est pas une candidature fantaisiste du tout. Et surtout, surtout, c'est une candidature qui devrait libérer les femmes pour qu'elles osent dire : "Pourquoi pas moi ?". Ça me paraît essentiel. Les femmes sont très, très bridées dans l'Église catholique. Certaines ont des responsabilités, mais il y a toujours un plafond de verre et la meilleure preuve,...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !