Une députée dénonce "un puissant lobby LGBT à l'Assemblée" et se fait mettre une "dernière" fois en garde par LREM
Dans un tweet portant sur la procréation médicalement assisté, Agnès Thill dénonçait "un puissant lobby LGBT à l'Assemblée nationale", tout en arguant que "l'Assemblée nationale n'est pas la France".

La République en marche a mis une "dernière" fois en garde jeudi 8 novembre la députée Agnès Thill "contre les excès" de ses "prises de position publiques", après des propos concernant un supposé "lobby LGBT à l'Assemblée nationale". Tout est parti d'un tweet de la députée LREM de Paris Elise Fajgeles invitant ses followers à débattre dans le cadre d'un "un café citoyen sur l'ouverture de la PMA".

Est ce « s’informer » s’il n’y a qu’une version donnée? Nos juristes et experts auditionnés étaient partagés 50/50 sur le sujet, par exemple l’argument égalité en droit ne tient plus. L’objectivité est de mise, ou bien c’est de la propagande. #PMAhttps://t.co/9RU0rtiw1F

— Agnès Thill (@ThillAgnes) 8 novembre 2018

Agnès Thill répond alors : "Est ce 's'informer' s'il n'y a qu'une version donnée ? Nos juristes et experts auditionnés étaient partagés 50/50 sur le sujet, par exemple l'argument égalité en droit ne tient plus. L'objectivité est de mise, ou bien c'est de la propagande", prévient l'élue LREM de l'Oise. "Tu es la bienvenue pour débattre avec nous Agnès !", lui répond alors Elise Fajgeles.

Publicité
Publicité

En circo! C’est tellement faux...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :