FOCUS - La nomination d'Alain Griset à la tête d'un ministère des PME satisfait le secteur, lourdement éprouvé par la crise du Covid-19, les Gilets jaunes et la mobilisation contre la réforme des retraites. La création de ce poste dédié montre aussi combien les petites et moyennes entreprises seront au cœur de la stratégie de relance.
Une décision "historique" : pourquoi les PME se réjouissent qu'un ministre leur soit dédié

Il a les larmes aux yeux et la voix qui chavire. Pascal Février, propriétaire d’un magasin de jouets, est au tribunal de commerce de Rennes en ce jour de juin. Son commerce a été placé en liquidation judiciaire. "Je ne savais plus comment faire, j’ai tout perdu dans l’affaire, ma maison...", souffle-t-il face aux caméras de TF1 dans un reportage diffusé ce lundi au journal de 20H. L'histoire était pourtant belle : après 30 ans dans la grande distribution, il avait tout plaqué, il y a 5 ans, pour réaliser son rêve : ouvrir un commerce en famille.

L’entreprise avait très bien démarré. Mais la crise des Gilets jaunes et la grève contre la réforme des retraites ont fait chuter le chiffre d’affaires de 60%, avant que le Covid-19 ne donne le coup de grâce. Aujourd'hui, Pascal n'a plus rien, sauf des dettes : près d’un million d’euros qu'il va devoir rembourser jusqu’à la fin de ses jours. Les petites entreprises, des structures fragiles La situation de (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !