En regardant au microscope un os de centrosaure, des chercheurs se sont aperçus qu'il présentait une tumeur cancéreuse.
Un premier diagnostic de cancer chez un dinosaure

Des chercheurs canadiens ont découvert le premier cas de cancer connu chez un dinosaure, selon une étude publiée dans le numéro du mois d'août de la revue scientifique The Lancet Oncology (en anglais). Un os de patte provenant d'un Centrosaurus (nom scientifique du centrosaure) avait été découvert par des paléontologues en 1989 dans la province canadienne d'Alberta.

Les experts pensaient initialement que l'ossement, déformé, avait subi une fracture qui avait guéri. Mais de récents examens, au microscope et au moyen de technologies avancées, comme la tomographie haute résolution, ont révélé qu'une grosseur sur l'os, de la taille d'une pomme, était en fait une tumeur cancéreuse. "Les dinosaures n'avaient pas une vie facile, plusieurs d'entre eux avaient des fractures qui guérissaient, ou des infections des os", explique à l'AFP l'un des auteurs de l'étude, Mark Crowther.

"Ils souffraient de maladie comme les humains"

Sur des ossements aussi anciens, "trouver des preuves de cancer est difficile", souligne-t-il : la plupart des tumeurs se développent dans des tissus mous, mal préservés par la fossilisation. L'analyse fine de l'os de l'herbivore préhistorique...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !