Miguel B., naturopathe, a été condamné ce 15 octobre, par le tribunal de Paris, à deux ans de prison avec sursis pour « exercice illégal de la médecine » et « usurpation du titre de médecin » après le décès de deux de ses patients.
"Un message extrêmement fort" : un naturopathe condamné pour "exercice illégal de la médecine"

« Le tribunal a été au-delà de nos espérances, le soulagement est grand », confie l'avocat Manuel Abitbol à Marianne. Ce 15 octobre, Miguel B., naturopathe de 44 ans, a été condamné à deux ans de prison avec sursis et une interdiction définitive d'exercer toute activité en lien avec la santé, après le décès de deux de ses patients. Le tribunal a exigé que cette décision de justice soit publiée dans deux magazines de santé et dans Le Parisien. « Ce point n'était demandé ni par les parties civiles ni par le procureur et permettra de donner un écho particulier à cette condamnation, comme un message d'alerte, insiste Me Abitbol.À LIRE AUSSI : Jeûne hydrique, discours antivax… Les dérives de la naturopathie devant les tribunauxLes huit heures d’audience, le 10 septembre, à laquelle Marianne s'était rendu et dont la présidente avait prévenu qu’elle serait « pleine d’émotion, de douleur », avaient plongé la salle dans l'incrédulité. Persuadé qu’en cas de cancer, seuls les purges, jeûnes et jus de légumes fonctionnent, au contraire des chimiothérapies, Miguel B. y a défendu bec et ongles ses thérapies alternatives.Mais en 2018, Pierre*, l'un de ses patients est mort à 41 ans, des suites...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !