Sous le nom de code Haurus, cet enquêteur anti-terroriste a vendu sur le darknet au plus offrant des informations confidentielles tirées de fichiers de police. Aujourd'hui libre, Haurus autoédite un livre sur Amazon destiné aux avocats sur l'investigation et la téléphonie.
Un ex-agent de la DGSI pointe les failles du renseignement intérieur : "C'est la première fois que je vois un ancien expliquer comment il travaille", juge un journaliste

Cédric D., un ancien agent de la DGSI, est à l’origine d'un des scandales les plus retentissants au sein du renseignement intérieur français. Il doit être jugé cette année pour avoir vendu au plus offrant des informations confidentielles tirées de fichiers de police sur le darknet. En attendant, cet enquêteur anti-terroriste est libre, parle à franceinfo et publie un livre. "C'est la première fois que je vois un ancien OPJ expliquer comment il travaille", assure Jean-Marc Manach, journaliste, spécialiste des questions de sécurité informatique et invité de franceinfo vendredi 22 janvier.

"J'ai perdu totalement le contrôle" : l'ancien agent de la DGSI qui vendait des informations sur le darknet témoigne

"C'est la première fois que je vois un ancien OPJ (officier de police judiciaire, NDLR) expliquer comment il travaille", affirme Jean-Marc Manach, spécialiste sur les données confidentielles et sur la sécurité informatique. "Jusqu'à présent, on savait ce que c'était que la Plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ). On avait accès aux codes de procédure pénale, ou encore à Legifrance, pour trouver combien ça coûte d'obtenir un numéro...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !