Après avoir vécu en couple les mécanismes de domination masculine, de nombreuses féministes remettent aujourd'hui en question le modèle hétérosexuel de la vie à deux.
Un célibat « libérateur » pour des femmes lassées de la vie de couple hétérosexuelleAFP

Après dix ans de relation, Ludivine Demol a quitté son compagnon « pour une histoire de tâche de sauce tomate ». « La tâche de trop », précise celle pour qui l’engagement féministe ne faisait plus bon ménage avec la vie de couple. « Ma séparation s’est clairement faite pour des raisons féministes », assume la trentenaire, qui souhaite aujourd’hui « se passer des hommes ».

En mettant en lumière la dimension systémique de la domination masculine, le regain du mouvement féministe est venu questionner nos rapports intimes, au point d’ébranler le sacro-saint modèle du couple hétérosexuel. « Les débats sur l’injonction à la conjugalité sont très présents dans les milieux militants », constate Céline Piques, porte-parole d’Osez le féminisme !, selon qui « le célibat est consubstantiel au féminisme ».

« La remise en cause du couple, et plus encore du mariage hétérosexuel, a été portée par toutes les vagues féministes », rappelle Marie-Cécile Naves, directrice de l’Observatoire genre et géopolitique à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). Dès les années 1970, les...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >