Chaque mercredi, dans « La Matinale », les critiques du « Monde » présentent les meilleurs films à découvrir sur grand écran.

LA LISTE DE LA MATINALE

Semaine après semaine, les distributeurs égrènent la sélection cannoise : dans les salles, à partir de mercredi 19 juin, c’est au tour du film d’ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, comédie absurde. Le Daim est accompagné d’un récit du « saut vers la liberté » que fit Rudolf Noureev en 1961, d’une peinture austère et émouvante d’une famille portugaise à l’heure de la crise, et de l’impressionnante série de chefs-d’œuvre réalisés par Joseph L. Mankiewicz, que propose la Cinémathèque.

« Le Daim » : l’habit fait le cinéaste

Quentin Dupieux fait mieux que réussir son pari dans ce huitième long-métrage où Jean Dujardin et Adèle Haenel jouent une partie de poker menteur diabolique sur un scénario en folie, qui suit Georges, homme quelconque qui veut sortir de l’ordinaire en acquérant pour une somme faramineuse un blouson en daim, auquel le vendeur ajoute généreusement un Caméscope. Ce qui fait de Georges un cinéaste, mais aussi, puisqu’il décide d’éliminer ceux de ses semblables qui portent le même type de vêtement, un serial killer.

En creux, Le Daim raconte le déclassement...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage