DECRYPTAGE - Vendredi 10 avril, un temps de méditation animé par quatre religieux et trois artistes a eu lieu dans l'édifice de Notre-Dame, partiellement détruit par un incendie survenu le 15 avril 2019, révélant l'état de la restauration en cours et des travaux temporairement interrompus en raison de la crise sanitaire.
Un an après l'incendie, à quoi ressemble Notre-Dame ?

Pas de procession mais un temps de méditation. En ce Vendredi Saint, sept personnes, quatre religieux et trois artistes (le violoniste Renaud Capucon, l’acteur Philippe Torreton, la comédienne Judith Chemla) ont pénétré à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris à 11h30, à quelques jours de l’anniversaire de l’incendie de la cathédrale.  Des conditions forcément inhabituelles, donnant lieu à des visions surréalistes comme ces religieux entrant dans l'enceinte meurtrie de la cathédrale munis de casques de chantier et d'artistes en combinaison blanche liserée de rouge, munis de bottes épaisses pour se protéger du plomb, et tous contraints de se désinfecter. Une tenue de cosmonaute pour quiconque entre sur le chantier. Autrement, un respect des mesures barrières, une distance d'un mètre cinquante entre chacun, une absence de masque ostensible. Michel Aupetit, archevêque de Paris s’est ainsi incliné devant la Sainte-Couronne d’épines, l’une des reliques sacrées de (...)

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !