Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, va être présenté à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen pour des soupçons de projets d'attentat.Rémy Daillet, figure des milieux..
Ultradroite : Rémy Daillet présenté à un juge en vue d'une mise en examenAFP

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, va être présenté à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen pour des soupçons de projets d'attentat.

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, déjà incarcéré dans l'affaire de l'enlèvement de la petite Mia, va être présenté ce vendredi à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen pour des soupçons cette fois-ci de projets d'attentat.

Mis en examen et placé en détention provisoire dans l'affaire Mia, instruite à Nancy, M. Daillet a été extrait de sa cellule mardi pour être placé en garde à vue dans un autre dossier, suivi par le pôle antiterroriste du tribunal judiciaire de Paris.

Cette fois, il est soupçonné d'avoir envisagé des "projets de coups d'État et d'autres actions violentes" dont un attentat contre une loge maçonnique de l'est de la France, selon une source proche du dossier. Ce qu'il conteste.

Sa secrétaire, Ginette M., âgée de 67 ans, a été également interpellée mardi, dans l'Aude où elle réside, et placée en garde à vue. Elle devait également être présentée à un juge d'instruction ce vendredi.

Au cours de leur garde à vue, tous deux ont été interrogés dans les locaux de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure).

Selon des sources proches du dossier, Rémy Daillet, 54 ans, est soupçonné d'être "le cerveau" d'un groupe projetant des actions violentes.

Deux militaires poursuivis

Depuis le mois de mai, douze personnes appartenant à...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !