Une utilisatrice d'Instagram relaie sur son compte des dizaines de témoignages de victimes d'agressions.
#UberCestOver : des jeunes femmes dénoncent des agressions sexuelles commises par des chauffeurs Uber

Elles accusent Uber de ne pas suffisamment agir contre les agressions commises par des chauffeurs de VTC. Des jeunes femmes victimes de telles agressions témoignent sur les réseaux sociaux, à travers le hashtag #UberCestOver ("Uber, c'est fini"). Depuis quelques jours, sur son compte Instagram , Anna Toumazoff relaie de nombreux témoignages d'agressions sexuelles. Et demande à Uber d'agir avec plus de fermeté.

Cette vague de témoignages a été lancée après l'agression dont une étudiante dit avoir été victime de la part d'un chauffeur Uber à Strasbourg. "Il a commencé à poser sa main sur la mienne en la serrant très fort. Il l’a passée sur ma cuisse puis sur sa cuisse. J’ai tenté de le pousser avec mon sac. Avec mon autre main, j’essayais d’envoyer un message à une copine mais j’avais peur qu’il me voie et qu’il me prenne mon téléphone", raconte-t-elle aux Dernières Nouvelles d'Alsace.

Le témoignage, partagé sur les réseaux sociaux, alerte une autre jeune femme, victime en 2017 d'une agression similaire. Depuis, les témoignages se multiplient, y compris sur Twitter.

Toi, @UberFr qui ne m'a pas aidée en juillet dernier, quand j'ai porté...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !