La Tunisie est en pleine crise politique, après que le président tunisien Kaïs Saïed ait suspendu les travaux du Parlement et démis de ses fonctions le Premier ministre dimanche 25 juillet. Le chef de l'Etat tunisien reste pourtant très populaire. 
Tunisie : le président Saïed, un "ovni politique" qui marque un "tournant dans la transition démocratique", estime un politologue

Une semaine après le coup de force du président Kaïs Saïed en Tunisie, qui a démis le Premier ministre de ses fonctions, dissous le gouvernement et suspendu pour un mois les travaux du Parlement, il est très populaire dans son pays, ce qui est à la fois un "paradoxe" et un "tournant de la transition démocratique tunisienne" estime sur franceinfo ce samedi 31 juillet Vincent Geisser, sociologue, politologue et chercheur au CNRS et à l’IREMAM, l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman. Egalement co-auteur du livre Tunisie, une démocratie au-dessus de tout soupçon ?, il décrit le président Saïed comme "un ovni politique", qui a notamment le soutien de l’armée et d’une "grande partie de la jeunesse".

franceinfo : Comment expliquer la popularité du président Saïed ?

Vincent Geisser : C’est un paradoxe, mais qui est tout à fait significatif du contexte actuel. Il a effectivement utilisé un moyen anticonstitutionnel pour s'accaparer la totalité du pouvoir. Et pourtant, c'est un coup qui reçoit une réelle popularité, notamment dans la jeunesse tunisienne. Les gens en avaient tellement ras le bol de l'incurie en matière de...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >