Avocate pénaliste, Nathalie Roret exerce depuis 1989. Elle est vice-bâtonnière du  barreau de Paris depuis le début de l'année 2020.
Trois choses à savoir sur Nathalie Roret, première femme non-magistrate proposée pour diriger l'Ecole de la magistrature

"Une femme d'exception." Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a choisi de proposer l'avocate pénaliste Nathalie Roret, actuelle vice-bâtonnière du barreau de Paris, pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature (ENM). "Pour la première fois dans l'histoire de l'école, ce directeur sera une directrice", a déclaré le ministre de la Justice, lundi 21 septembre, lors d'un discours sur la direction de l'ENM.

C'est aussi la première fois que l'institution ne sera pas dirigée par un magistrat. Une illustration de la volonté de réformer l'ENM. "Je n'aurai pas le temps d'opérer une refonte totale, mais je ne renonce certainement pas à ouvrir davantage cette école", a déclaré Eric Dupond-Moretti. Avant sa nomination officielle, le président de la République doit valider son nom. En attendant, franceinfo liste trois choses à savoir sur Nathalie Roret.

1 Elle a mené la contestation contre la réforme des retraites

Nathalie Roret est devenue vice-bâtonnière de l'Ordre du barreau de Paris aux côtés du bâtonnier Olivier Cousi, le 1er janvier 2020, après un mandat au Conseil de l'Ordre (2010-2012), puis au bureau du Conseil national des barreaux (2015-2017). Elle...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !