Emmanuel Macron avait déjà écarté trois des 146 propositions de la Convention citoyenne sur le climat. Son gouvernement met de côté d'autres mesures qu'il avait pourtant validées.
Trafic aérien, TVA sur les trains, moratoire sur la 5G... On a recensé les propositions de la Convention citoyenne que des ministres ont déjà écartées

Lundi 2 juillet, le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé devant les 150 membres de la Convention citoyenne sur le climat. Il a annoncé retenir 146 des 149 propositions faites par le groupe, se laissant le droit de ne pas valider trois projets. Aux "jokers" d’Emmanuel Macron s’ajoutent les réserves de certains membres du gouvernement. Ces derniers jours, plusieurs d’entre eux se sont opposés plus ou moins ouvertement à certaines propositions de la Convention citoyenne. La cellule Vrai du Faux vous indique quels projets font débat au sein de l’exécutif.

L’interdiction de construire de nouveaux aéroports et d’étendre des aéroports existants

Pour limiter les effets néfastes du transport aérien, la Convention citoyenne a, entre autres, proposé d’interdire la construction et l’extension d’aéroports afin de limiter les émissions de CO2. Pourtant, un projet de réaménagement est aujourd’hui en cours à l’aéroport de Nantes, et le secrétaire d’État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, ne semble pas vouloir l’annuler. Il s’est exprimé sur la proposition des citoyens le 1er juillet sur BFMTV : “En soit, je...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !