Le Premier ministre Edouard Philippe a demandé aux élus de la majorité de lui faire remonter les inégalités et disparités induites par le confinement.
"Tout le monde n'a pas un ordinateur par membre de la famille" : des élus marcheurs pointent des fractures sociales renforcées par le confinement

Le constat fait par des élus marcheurs rejoint les conclusions de l'enquête Odoxa-CGI pour franceinfo et France Bleu : les Français ne vivent pas de la même manière le confinement selon leur milieu social et l’endroit où ils habitent. La première ligne de fracture réside dans l’accès au numérique : "Dans des zones rurales, il y a des problèmes récurrents de connexion, et puis pour les familles modestes, il y a le problème de l'accès au matériel informatique", décrit la députée des Yvelines Marie Lebec. A l’heure du télétravail et des cours à la maison, ces disparités engendrent inévitablement des inégalités. " Tout le monde n'a pas un ordinateur par membre de la famille pour que chacun puisse travailler et suivre les cours", constate Marie Lebec.

Une difficulté rajoutée aux difficultés

Au-delà des inégalités d'accès au numérique, les personnes qui souffrent le plus du confinement sont celles et ceux qui étaient déjà les plus défavorisées selon le député Bruno Questel. "Ce sont des personnes qui étaient déjà en difficulté sociale, en difficulté personnelle, soit pour des questions d'emploi, soit pour des questions de dépendance à...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !