Le nouveau sélectionneur du XV du Poireau, qui affronte la France samedi à Cardiff, doit endosser la lourde succession de Warren Gatland, et les succès que celui-ci a apportés au pays.
Tournoi des six nations : Wayne Pivac veut « préserver l’héritage » gallois

« Si ce n’est pas cassé, n’essaie pas de le réparer. » Cette maxime, Wayne Pivac l’a érigée en mot d’ordre au moment de prendre en charge, après la Coupe du monde au Japon, la destinée de l’équipe de rugby du Pays de Galles, qui affronte les Bleus samedi 22 février à Cardiff (17 h 45).

Le technicien néo-zélandais sait qu’il pose ses pas dans la large empreinte laissée par son compatriote et prédécesseur, Warren Gatland. Sous les ordres de ce dernier, le XV du Poireau s’est hissé à la première place mondiale, a remporté quatre Tournois des six nations entre 2007 et 2019, dont trois Grand chelems, mais échoué par deux fois à franchir le cap des quarts de finale en Coupe du monde.

« Je passe après quelqu’un d’extrêmement bien vu, non seulement par le public gallois, mais par les joueurs qui ont évolué sous ses ordres, constate le technicien. A moi de faire de mon mieux pour préserver l’héritage. » Tout en apportant sa touche au jeu gallois.

Avant de faire du Millenium stadium de Cardiff son terrain de jeu, Wayne Pivac a vu du pays : de Suva, la capitale des Fidji dont il a entraîné la sélection, à sa...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !