Dynamiteur et vainqueur de la deuxième étape, dimanche à Nice, le Français de la Deceuninck-Quick Step endosse le maillot jaune, un an après son épopée du Tour 2019.
Tour de France 2020 : vainqueur à Nice et maillot jaune, le plan sans accroc de Julian Alaphilippe

« Sur le papier, cette étape me plaît beaucoup. » Sur le goudron, aussi, visiblement. Julian Alaphilippe avait annoncé la couleur, dimanche 30 août, au moment de prendre le départ de la deuxième étape du Tour de France 2020 : « On a un plan, j’espère que ça va marcher. »

Au vu du maillot jaune que le Français a endossé quelques heures plus tard, la manigance a fonctionné. Vainqueur d’un sprint à trois sur la promenade des Anglais, Alaphilippe retrouve « son » maillot jaune au terme d’une étape à travers l’arrière-pays niçois. Son plan était simple : « J’ai couru comme sur une classique ! »

Ces courses d’un jour, son équipe, la Deceuninck-Quick Step, en est la spécialiste. Mais jusque-là, leur chef de file n’avait pas levé les bras cette saison. « Comme beaucoup de coureurs », rétorquait-il jeudi à raison. Jamais loin, battu de justesse au sprint - sur Milan-San Remo ou aux championnats de France - ou perturbé par un enchaînement d’incidents techniques. « Concrétiser me fait du bien, a soufflé le Français, c’est une année particulière, et la victoire me manquait beaucoup. »

Pour de...

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !