Après avoir remporté la palme d'or du dernier Festival de Cannes, « Titane », le film éprouvant de Julia Ducournau, a été désigné pour représenter la France lors de la prochaine cérémonie des Oscars. Une nouvelle consécration qui laisse perplexe.
« Titane », de Julia Ducournau, aux Oscars : la prime à l’esbroufe, suite et pas fin

« Nous sommes très fiers que Titane film particulièrement exceptionnel, puisse porter les couleurs de la France dans la compétition pour l’Oscar du long métrage international. ». Ainsi s’exprime dans un communiqué particulièrement extatique Dominique Boutonnat, président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) après la décision de sa commission de choisir le film de Julia Ducournau pour représenter l’Hexagone lors de la prochaine cérémonie américaine.« Particulièrement exceptionnel » vraiment ? Dans la surenchère aux superlatifs, on croyait avoir tout lu et entendu depuis juillet dernier et la palme d’or décernée à Titane au Festival de Cannes par Spike Lee et son jury. On avait donc tort. Et cette « œuvre furieusement contemporaine » selon nos confrères ravis du Monde, a assurément le mérite, outre le fait d’être signé par une réalisatrice – ce qui constitue désormais un atout de poids pour triompher dans les festivals – de savoir faire parler d’elle. En retraçant à grand renfort de surenchères gores, les aventures horrifiques d’une serial killeuse qui exécute ses victimes avec une généreuse imagination trash et entame une relation avec un sapeur-pompier...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >