Ce premier film à petit budget mais au sujet ambitieux respecte les règles de l'épouvante dans un contexte inédit.
"The Vigil", film fantastique inattendu au cœur d'une communauté juive orthodoxe

Selon le réalisateur de The Vigil, Keith Thomas, la religion juive ne connaît ni Satan, ni l’enfer, ni les démons. Il y a pourtant des exorcismes et exorcistes juifs. Ses recherches lui ont ainsi permis de découvrir un rituel et des diables hébraïques qui alimentent un sujet original, à défaut d’être novateur dans son traitement. Il ne manque cependant pas d’efficacité et satisfera les amateurs, à partir du mercredi 29 juillet dans les salles.

Démons intérieurs

Retiré de la communauté juive orthodoxe à Brooklyn, Yakov est sollicité par son ancien rabbin pour veiller un mort toute une nuit, comme le recommande le rituel mortuaire. Le jeune homme, en difficulté financière, accepte à regret contre un bon pécule. Il se retrouve face au défunt et sa veuve dont la stabilité mentale est vacillante. Bientôt, des phénomènes étranges, de plus en plus menaçants, se manifestent contre Yakov…Possédée (Wilson Yip, 2012) traitait déjà de la possession d’une enfant par un Dibbuk, un démon juif, sujet rarement abordé au cinéma. Mais le sujet de la veillée mortuaire propice à des phénomènes de hantise rappelle Vij, célèbre nouvelle de Nicolas...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !