Les 750 passagers d'un TGV Nantes-Paris ont subi les conséquences du passage de la tempête Dennis. Le trajet a pris seize heures au lieu de deux normalement. Le TGV roulait à vitesse réduite sur la ligne classique.
TGV Nantes-Paris : comment 750 passagers sont restés coincés 16 heures

Entre Bretoncelles et La Loupe, la rame s'immobilise. Un arbre abattu a sectionné la caténaire et brisé l'une de ses potences. Le début de huit heures d'attente sans électricité. La cellule de crise de la SNCF a fait venir un train diesel depuis Chartres. Il a fallu deux heures pour transborder les voyageurs un par un d'une rame à l'autre. Parti de Nantes à 14h50, le TGV est arrivé à Paris-Montparnasse à 6h du matin.Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 17/02/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 17 février 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !