La chaîne, qui a fait appel, a été condamnée, par les prud'hommes de Boulogne-Billancourt, à payer 700 000 euros au journaliste Bruce Frankel.
TF1 condamnée pour travail dissimulé et licenciement abusif

C’est ce qu’on appelle une belle carrière, menée tambour battant tout autour de la planète ; trente-sept années à courir le monde pour les besoins de l’information de la chaîne la plus regardée de France, jusqu’à la surprise de chef, fin août 2017 : un licenciement soudain, à l’occasion duquel Bruce Frankel découvre que la chaîne ne le considère pas comme l’un de ses salariés. A bon droit ? Assurément non. Le 14 mai, le conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) lui a donné raison, condamnant la chaîne pour travail dissimulé et licenciement sans cause réelle et sérieuse, à hauteur de 450 000 euros au titre des dommages et intérêts et 250 000 euros pour le licenciement. Contactée, TF1 confirme qu’elle compte faire appel de cette décision.

La première fois que Bruce Frankel travaille pour TF1, la « première chaîne » n’est même pas encore privatisée. Nous sommes en septembre 1981, et alors que le journaliste Maurice Olivari est nommé correspondant à New York, le jeune trentenaire est recruté en tant qu’assistant de production. Quelques mois plus tard, cet emploi devient permanent, et un...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !