ENQUETE - Depuis plusieurs années, de nombreuses entreprises proposent à des particuliers de tester leurs produits contre une rémunération afin de les améliorer avant leur commercialisation. Le système fonctionne également avec les hôtels ou les loisirs. Cette activité peut-elle s'effectuer à plein temps ? Nous avons interrogé des acteurs du secteur.
"Testeur" de produits : vrai job ou simple appoint financier ?

Être payé pour tester des chambres d’hôtel, de la nourriture, une voiture ou même des activités de loisirs... : sur le papier, l'idée est surréaliste, mais c'est pourtant le quotidien de certains. Ces dernières années, de plus en plus d'entreprises font en effet appel à ces "clients cobayes" afin d'obtenir un avis sur un objet ou un service qu'elles souhaitent commercialiser, voire commercialisent déjà.

Pour Laura, jeune étudiante de 23 ans, officier en tant que "testeur de produits" est avant tout un bon plan pour se faire plaisir sans trop dépenser. Elle a ainsi accepté de devenir une "cliente mystère", le temps d’une journée, pour tester gratuitement un simulateur de chute-libre qui coûte normalement 50 euros les deux minutes. En échange, elle doit rédiger un compte-rendu détaillé et d’un questionnaire d’évaluation. "Pour s'inscrire, cela prend moins de 2 minutes, c'est très rapide, et le questionnaire est rempli en 5 minutes. Ce n'est (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !