La loi sanitaire adoptée dans la nuit de dimanche à lundi suscite la discorde dans certains foyers. En effet, désormais, l'accord d'un seul parent est nécessaire pour la vaccination d'un mineur de moins de 16 ans contre le Covid-19.
TEMOIGNAGES. La vaccination des mineurs contre le Covid-19, source de conflits entre les parents : "C'était le vaccin ou ma femme prenait la porte"

Possible depuis le 15 juin, la vaccination des mineurs dès 12 ans est pour le moment conditionnée à l'accord des deux titulaires de l'autorité parentale. Mais avec la future loi sanitaire, que le gouvernement compte voir entrer en vigueur le 9 août après le feu vert du Conseil constitutionnel, l'autorisation d'un seul parent sera nécessaire pour la vaccination des adolescents de moins de 16 ans (les 16-17 ans, eux, n'auront besoin d'aucune autorisation). De quoi semer le trouble dans certains couples ou entre parents séparés en cas de désaccord sur le sujet de la vaccination des enfants.

C'est ce que certains internautes ont confié en réponse à l'appel à témoignages de franceinfo (auquel une très nette majorité d'hommes ont répondu), à l'instar de Sébastien, pour qui le point de rupture a failli être atteint. Au cours d'une dispute sur le sujet de la vaccination des enfants, sa femme, qui s'y oppose, l'a traité de "collabo". "La vaccination en général est source de conflits, nos échanges sont allés très loin, raconte ce Mosellan. Finalement, ma femme a compris qu'elle avait dépassé les bornes et surtout que je ne plierais pas sur ce sujet pour nos...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !