Jérome Delvaux accuse le PDG Jean-Dominique Sénart d'avoir menti aux salariés de l'usine Renault MCA Maubeuge lors de sa dernière visite.
Suppressions d'emplois chez Renault : un délégué CGT dénonce "une trahison totale de la part de la direction"

"C'est une trahison totale de la part de la direction de Renault", a réagi, vendredi 29 mai sur franceinfo, Jérôme Delvaux, le délégué CGT chez Renault MCA Maubeuge (Nord). Son usine est en grève après que la direction du constructeur automobile en difficulté a annoncé la suppression d'environ 15 000 emplois dans le monde, dont 4 600 en France. Jérôme Delvaux assure que le site de Maubeuge est "la première usine du groupe en termes de compétitivité".

"Nous produisons plus de 100 véhicules par salarié par an, poursuit le syndicaliste, alors que les objectifs donnés par Renault jeudi soir pour les sites pour 2022 sont à hauteur de 80 véhicules par an et par salarié. Aujourd'hui, nous sommes au-delà de ces objectifs." Le délégué CGT attend de Jean-Dominique Sénart, le PDG de Renault-Nissan "qu'il tienne ses engagements qu'il a tenus il y a quelques mois lors de sa visite sur le site". Le patron du groupe "avait regardé les yeux dans les yeux les syndicalistes" en leur disant, "vous, MCA, votre avenir est tout tracé. Vous êtes la première usine du groupe en France. S'il y a un site qui n'a pas à s'inquiéter, c'est bien MCA", relate Jérôme Delvaux.

Un...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !