Le constructeur automobile souhaite faire valoir ses droits et se réserve la possibilité de demander des dommages et intérêts à son ancien PDG actuellement réfugié au Liban
Soirées de Carlos Ghosn à Versailles: Renault se constitue partie civile

Le constructeur automobile a réagi lundi 24 février à l’ouverture d’une information judiciaire visant Carlos Ghosn, notamment pour abus de biens sociaux. Dans un communiqué, Renault annonce qu’il « s’est constituée partie civile afin de faire valoir ses droits et continuera à coopérer pleinement avec les autorités judiciaires ». Le constructeur ajoute qu’il « se réserve, en outre, la possibilité de solliciter des dommages et intérêts en fonction de l’issue des investigations en cours ».

Château de Versailles. Cette information judiciaire, « pour des faits commis au détriment du groupe Renault », souligne le communiqué, doit déterminer si Carlos Ghosn a, en toute connaissance de cause, utilisé des ressources financières du constructeur automobile à des fins privées. Dans le viseur, se trouvent deux soirées organisées au château de Versailles pour notamment l’anniversaire de l’homme d’affaires. En effet, celui-ci aurait organisé une réception en l’honneur de ses 60 ans le 9 mars 2014 et non pour célébrer les 15 ans de l’alliance entre Renault et Nissan. Une soirée à 530 000 euros. L’autre soirée s’est déroulée...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !