Les deux skieurs vedettes ont déjoué, dimanche à Chamonix, lors d'une épreuve décriée sur le circuit. Une mauvaise opération au classement général pour le Français et le Norvégien.
Ski : Pinturault et Kristoffersen, le désamour pour le géant parallèle

Sale week-end pour les favoris. Au pied du mont-Blanc, on attendait beaucoup du duel entre Alexis Pinturault et Henrik Kristoffersen. Las, les spectateurs en furent pour leurs frais à Chamonix. De grande explication, il n’y eut pas. Samedi, les deux leaders de la Coupe du monde de ski ont enfourché tour à tour sur la Verte des Houches dans l’épreuve du slalom remportée par Clément Noël. Le Norvégien le premier, le Français lors de la seconde manche alors qu’il était en avance à mi-course.

Le lendemain, ils remettaient ça pour le slalom géant parallèle, organisé pour la première fois en France après cinq éditions à Alta Badia (Italie). Nouvelle déception, « Kristo » et « Pintu » ne terminant pas mieux qu’à la 10e et 13e place d’une course organisée pour la première fois en France et enlevée par le Suisse Loïc Meillard devant son compatriote Thomas Tumler et l’Allemand Alexander Schmidt, tout étonnés de monter sur un podium mondial.

Pinturault et Kristoffersen goûtent peu l’exercice du parallèle, c’est un euphémisme. « L’équité sportive est tronquée, s’énerve le skieur de Courchevel. A moins de courir sur...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !