À LA LOUPE – L'association L214, qui milite pour le bien-être animal, dénonce le gavage des canards et des oies pour la production de foie gras. Elle explique que ce gavage, s'il était appliqué de manière similaire à l'être humain, reviendrait à ingurgiter 14 kg de nourriture quotidiennement. Peut-on réaliser un tel parallèle ?
Si le gavage des canards destinés au foie gras était transposé à l'homme, devrions-nous manger 14 kilos de nourriture par jour ?

À l'approche des fêtes de fin d'année, l'association L214 a lancé une campagne pour dénoncer les conditions de vie des animaux élevés pour produire du foie gras. Les défenseurs du bien-être animal dénoncent le gavage des canards et des oies, forcés à ingurgiter des quantités considérables de nourriture dans un temps réduit. 

Des actions de sensibilisation ont été menées à destination du grand public, notamment à Montpellier. Sur la place de la Comédie, les passants ont été incités à soulever des sacs en toile lestés. Ils pèsent 14 kilos, l'équivalent selon L214 de ce que devrait consommer chaque jour un humain s'il subissait le gavage imposé aux palmipèdes.  Peut-on effectuer une telle comparaison ? Si l'on s'intéresse à la physiologie du canard mulard ou des oies grises du Sud-Ouest, espèces destinées à la production de foie gras, on s'aperçoit sans mal que ces animaux diffèrent assez nettement de l'être humain (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !