En conflit ouvert avec l'exécutif depuis quelques semaines, Ségolène Royal a condamné mercredi les coupures d'électricité et "tout ce qui sort du strict respect de la loi" dans la..
Ségolène Royal condamne à la fois coupures de courant et "pompiers pyromanes" du gouvernement

En conflit ouvert avec l'exécutif depuis quelques semaines, Ségolène Royal a condamné mercredi les coupures d'électricité et "tout ce qui sort du strict respect de la loi" dans la contestation de la réforme des retraites, tout en critiquant "les pompiers pyromanes" du gouvernement.

Ségolène Royal, en conflit ouvert avec l'exécutif, a condamné mercredi les coupures d'électricité et "tout ce qui sort du strict respect de la loi" dans la contestation de la réforme des retraites, tout en critiquant "les pompiers pyromanes" du gouvernement. Blocages et coupures ne sont "pas acceptables effectivement", a réagi sur Radio Classique l'ex-candidate socialiste à la présidentielle de 2007 qui n'exclut pas de se représenter en 2022. "Toutes ces formes de violence, je les condamne parce que tout ce qui sort du strict respect de la loi je le condamne en tant que responsable politique", a-t-elle ajouté, au lendemain de la condamnation de ces actes par le Premier ministre Edouard Philippe.

La CGT a annoncé mardi l'arrêt de la centrale de Grand'Maison, en Isère, l'usine hydro-électrique la plus puissante de France et la CGT Energie a revendiqué une importante coupure de courant sur la zone d'Orly et de Rungis.

Mais, a poursuivi Ségolène Royal, "pourquoi en est-on arrivé là, c'est la vraie question. C'est trop facile que ce soit ceux qui allument les incendies qui soient les pompiers pyromanes", a-t-elle considéré, critiquant "le gouvernement en place (qui) mène...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !