Créé pour « promouvoir la laïcité », le collectif Vigilance Collèges Lycées, accompagnée de deux autres associations, a tenu à rendre hommage à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie assassiné par un islamiste, il y a un an, le 16 octobre 2020, pour avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo.
"Samuel Paty, victime de l’irruption monstrueuse de la violence dans le sanctuaire de l’école"

Un an après, c’est avec une grande tristesse que nous nous apprêtons à commémorer l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie froidement exécuté pour avoir fait son travail, qui n’est autre qu’enseigner. Nous pensons à sa famille, à ses amis, à ses collègues et à ses élèves qui doivent désormais vivre en surmontant comme ils le peuvent sa disparition brutale. Mais bien au-delà de ses proches et de son environnement professionnel, c’est toute la France qui a été profondément traumatisée par cet événement inédit.Essayons de comprendre ce que nous avons perdu, en tant que nation, en même temps que Samuel Paty. Cela ne rendra en rien sa perte plus supportable, mais ce peut être une forme d’hommage adéquate pour un homme dont le métier de professeur d’histoire-géographie consistait précisément à essayer de rendre intelligible, par un discours rationnel, le chaos d’événements qui constitue notre passé. Cela peut aussi nous aider, peut-être, à mieux lutter contre les forces mortifères qui l’ont emporté.Ce dont Samuel Paty a été victime, c’est de l’irruption monstrueuse de la violence du monde extérieur dans un sanctuaire au sein duquel cette violence devrait être bannie...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >