Le corps sans vie du musicien rwandais Kizito Mihigo, considéré comme un opposant au régime rwandais, a été découvert dans sa cellule de prison. Il avait été arrêté le 13 février 2020. 
Rwanda : Kizito Mihigo, artiste critique du régime de Paul Kagame, se serait suicidé dans sa cellule

Le chanteur chrétien Kizito Mihigo, 38 ans, accusé de conspiration puis gracié avant d'être à nouveau arrêté le 13 février 2020, a été retrouvé mort dans sa cellule dans la matinée du 17 février 2020, rapporte RFI, citant un communiqué de la police rwandaise. "Kizito Mihigo était de nouveau derrière les barreaux depuis trois jours, un an et demi après avoir été libéré par grâce présidentielle. Cette fois, il était soupçonné d'avoir voulu traverser illégalement la frontière burundaise pour rejoindre des groupes rebelles", indique RFI.

Selon le communiqué de la police rwandaise, il s'agit d'un "suicide". "Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons de son suicide", a déclaré le porte-parole de la police John Bosco Kabera, rapporte l'AFP.

La porte-parole du Rwanda Investigation Bureau (RIB, police judiciaire) Marie Michelle Umuhoza, dont les propos ont été recueillis par la Rwanda Broadcasting Agency, a indiqué pour sa part que Kizito Mihigo avait utilisé des draps pour s'étrangler.

JUST IN: Troubled singer Kizito Mihigo has allegedly committed suicide, according to @Rwandapolice statement.  This Monday morning, Kizito was found dead...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !