Pour le premier match du XV de France dans la Coupe d'automne des nations, dimanche en Ecosse, le sélectionneur, Fabien Galthié, a choisi de faire confiance aux habituels remplaçants de son groupe.
Rugby : et maintenant, place aux « finisseurs »

« Contre n’importe qui, n’importe quand, n’importe où. » Voilà comment le chef d’orchestre Fabien Galthié a défini, vendredi 20 novembre, le rôle des « finisseurs », terme qui a supplanté, depuis la prise de fonctions du Lotois à la tête de l’équipe de France de rugby, il y a un an, celui de « remplaçants ».

Pour leur entrée en lice en Coupe d’automne des nations – le tournoi post-Covid qui a remplacé l’habituelle tournée d’automne –, décalée d’une semaine en raison du forfait des Fidji, frappées par le Covid-19, des Bleus fortement renouvelés affronteront l’Ecosse, dimanche 22 novembre à Edimbourg.

Après s’être attaché à définir un « XV majeur », modifié à la marge depuis ses débuts au volant de Bleus, le sélectionneur Fabien Galthié a choisi de mettre les habituelles doublures en lumière. La première ligne a ainsi été totalement renouvelée : le pilier gauche Jean-Baptiste Gros, le talonneur Camille Chat et le pilier droit Demba Bamba remplacent Cyril Baille, Julien Marchand et Mohamed Haouas.

Avec huit changements au total par rapport à la dernière rencontre des Bleus, face à...

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !