Ce policier s'était illustré dans les années 50 en traquant des figures du grand banditisme comme Pierrot le fou, Jo Attia ou René la Canne. Il s'était ensuite reconverti dans l'écriture de romans policiers qui ont inspiré plusieurs films.
Roger Borniche, romancier à succès incarné par Alain Delon dans "Flic Story", est mort

Roger Borniche, flic de l'après-guerre qui s'était reconverti dans l'écriture de polars dont certains ont inspiré le cinéma, est mort mardi 16 juin à Cannes (Alpes-Maritimes) à l'âge de 101 ans, a fait savoir sa femme Michèle.

Roger Borniche s'était illustré comme policier dans les années 50 quand il avait traqué des figures du banditisme comme Pierrot le fou, Jo Attia, Emile Buisson ou René la Canne.

Il assurait avoir arrêté 567 truands au cours de sa carrière. Il s'était ensuite reconverti dans l'écriture de romans policiers qui ont inspirés plusieurs films : Flic story (de Jacques Deray, avec Alain Delon en 1975), René la Canne (de Francis Girod, avec Gérard Depardieu en 1977) ou encore L'indic (1993 de Serge Leroy avec Daniel Auteuil).

"J'écris comme je parle"

Ses livres, traduits en une vingtaine de langues, étaient écrits rapidement, efficacement : "Je suis un primaire, j'écris comme je parle", disait ce flic à l'ancienne. On lui doit Le privé, Le gang, Le Ricain, Le gringo, L'archange, Le Maltais, Le boss, Vol d'un nid de bijoux (ceux de la Bégum en 1949 à Cannes). Il a raconté sa vie peu banale dans Borniche Story et dans L'indic.

Ses ouvrages...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !