A la veille de ses 93 printemps, Robert Hossein, d'ordinaire si discret dans les médias, a bien voulu se raconter sans détours pour “France Dimanche”.
Robert Hossein : “Je suis né pauvre avec une cervelle de riche !”

Quelle ne fut pas ma joie, immense, lorsque la directrice de la rédaction m'a demandé d'appeler Monsieur Robert Hossein pour une interview. Rendez-vous compte, j'allais passer un moment privilégié avec l'inoubliable, le magnifique Jeoffrey de Peyrac ! De quoi rendre jalouses bon nombre de mes amies, ainsi que leurs mères et leurs grands-mères. Car cet acteur et metteur en scène de talent a traversé les générations avec foi et passion. Passion pour ce métier qu'il a su sublimer comme personne, que ce soit devant ou derrière la caméra ; un métier pétri de fabuleuses rencontres qui, lorsqu'il était tout jeune, lui ont permis de faire bouillir la marmite ; l'invitant par la suite à consacrer sa vie aux autres, à tendre cette main qu'on lui avait tendue jadis, « à redonner un peu de ce qu'on m'avait donné », dit-il.

Le rendez-vous est donc pris, jeudi, 16 h 30. J'appelle, un peu fébrile, et là, son agent et ami Frédéric m'annonce très gentiment que Monsieur Hossein me rappelle dans cinq petites minutes, car il finit de préparer le thé. Du coup, je m'en verse un, en me disant que papoter autour d'un thé, c'est quand même bien plus sympa, même si 400...

Lire la suite sur Francedimanche.fr

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !