Yazid Kherfi, ancien braqueur, auteur de "Repris de justesse", et aujourd'hui consultant en prévention urbaine, revient sur les deux rixes entre jeunes qui ont fait deux morts en deux jours dans l'Esssonne.
Rixes mortelles dans l’Essonne : "Tous ces jeunes violents et délinquants, ce sont avant tout des jeunes en souffrance" pour l'ancien braqueur Yazid Kherfi

"Tous ces jeunes qui sont violents et délinquants, ce sont avant tout des jeunes en souffrance, des jeunes en difficulté", a expliqué sur franceinfo Yazid Kherfi, ancien braqueur, auteur de "Repris de justesse", et aujourd’hui consultant en prévention urbaine. Deux rixes ont eu lieu en deux jours dans le département de l’Essonne. Lundi 22 février, une jeune fille de 14 ans est morte poignardée dans le ventre à Saint-Chéron. Le lendemain, un jeune homme de 13 ans a été mortellement touché au cou à Boussy-Saint-Antoine.

Pour Yazid Kherfi, se regrouper en bande, "c'est une façon de se protéger. Le problème, c'est que dans la bande, il suffit d'une provocation, et ces jeunes répondent par la violence". "Ils se disent ‘on est obligé de réagir, on n'est pas des froussards’. Il ne faut pas qu'ils perdent la face, ils ont perdu la face à tous les niveaux. Donc, faire partie d'une bande et d'un quartier, c’est leur seule fierté. Être violents, ça leur redonne de l'existence, ça leur redonne du pouvoir. Ils ne veulent pas se rabaisser, même si les conséquences sont graves. Ils regrettent cinq minutes après, et c'est trop tard", constate Yazid Kherfi.