TRIBUNE - Menacée de fermeture ces dernières semaines, l'ENA pourrait voir son sort scellé jeudi lors de la conférence de presse d'Emmanuel Macron. Dans une tribune dans Le Figaro, le directeur de l'école, Patrick Gérard, a pris la parole pour défendre l'établissement.

Dans une tribune parue ce mercredi dans Le Figaro, le directeur de l'École nationale d'administration (ENA), Patrick Gérard, est monté au créneau pour défendre son école, alors qu'une fermeture de l'établissement a été évoqué ces dernières semaines et pourrait même être annoncé par Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse jeudi. 

Publicité
Publicité

Se défendant de vouloir "participer au débat actuel sur l'avenir de l'ENA, qui sera tranché par le président de la République", il considère qu'il est de son "devoir de rétablir quelques vérités" face aux critiques visant l'école. Des critiques qui "choquent voire blessent profondément ses élèves et ses personnels". Patrick Gérard nie tout favoritisme Dans cette tribune, Patrick Gérard démonte tour à tour les idées reçues autour de l'école. "Non, les élèves de l'ENA ne sont pas mus par le désir de compliquer la vie de leurs (...)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :