Alors qu'un décret paru au Journal officiel, dans la nuit de vendredi à samedi 23 mai, permet la réouverture des lieux de culte, le père Pierre Amar, du diocèse de Versailles, se rejouit de pouvoir célébrer à nouveau des messes.
Reprise des cérémonies religieuses : "Mon portable vibre toutes les secondes", s'enthousiasme un prêtre

"On commence dès ce soir avec des messes qu'on appelle les messes anticipées", s'enthousiasme le père Pierre Amar, prêtre du diocèse de Versailles et co-fondateur du site Padreblog, ce samedi sur franceinfo. Les lieux de culte peuvent de nouveau accueillir des fidèles dès ce samedi, en vertu d’un décret paru au Journal officiel, à condition de respecter des mesures sanitaires pour limiter la propagation de la pandémie de coronavirus.

franceinfo : Êtes-vous content de pouvoir accueillir de nouveau des fidèles dans votre église ?

Père Pierre Amar : Bien sûr. Quelle joie ! Depuis ce matin mon portable crépite de messages, il vibre toutes les secondes. Les gens sont tellement heureux. Ils attendaient ça depuis tellement longtemps. C'est d'abord pour eux que je me réjouis, ils ont été courageux, ils ont été obéissants et la joie est vraiment grande. Dès lors que la vie du pays reprenait, il était légitime que la vie religieuse, qui est une liberté fondamentale et un besoin vital pour les croyants, il était normal que cette vie-là reprenne aussi. On commence dès ce soir avec des messes qu'on appelle les messes anticipées, c’est-à-dire qu'on anticipe...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !