Le PDG du constructeur automobile a rappelé que ce prêt est sans lien avec le plan d'économies détaillé il y a quelques jours et qui prévoit la suppression de milliers d'emplois, annoncé à l'origine en février
Renault: l’octroi du prêt garanti par l’Etat est dépourvu de «contraintes très difficiles»

L’Etat ne fera pas la fine bouche pour octroyer une garantie publique sur le prêt de 5 milliards d’euros pour Renault. Au micro de Franceinfo, le président du constructeur automobile Renault, Jean-Dominique Senard, a indiqué mardi 2 juin que « nous avons eu quelques engagements (...) qui n’étaient pas très compliqués pour nous parce que de toute façon nous les aurions pris, c’était du type ’il faut que les fournisseurs soient réglés’ », a-t-il dit, évoquant aussi le respect « sans décalage dans le temps » des contraintes européennes sur le CO2. « Donc ce n’était pas pour nous des contraintes très difficiles. »

« La question de la garantie du prêt est une bonne nouvelle, elle était attendue, l’Etat nous soutient et j’en suis très reconnaissant », a déclaré le PDG. « C’est une manière de permettre à Renault d’avoir un filet de sécurité pour passer une période difficile sur le plan de sa trésorerie parce que la pandémie a évidemment provoqué un choc économique fondamental (...) Mais il n’est pas lié structurellement à Renault. »

« Stratégie de la qualité ». Le président du constructeur français a...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !